English    Español    Français

Module 3 - 
09 Identification des partenaires potentiels

9.1 Pourquoi identifier les partenaires potentiels ?
9.2 Quelles sont les principales procédures utilisées pour identifier des partenaires potentiels ?
9.3 Qui participe à l’identification des partenaires potentiels ?
9.4 Quelles sont les grandes étapes de l’identification des partenaires potentiels ?
9.5 Quels sont les principaux aspects à prendre en compte ?
9.6 Quelles sont les principales contraintes observées lors de l’identification des partenaires potentiels dans le cas des PPP en faveur des pauvres ?
Pour en savoir plus

Questions clés :


 
 

Voir aussi les modules suivants :


[2] Planification stratégique
[3] Planification et organisation
[7] Définition des paramètres (portée)
[10] Définition du mode de fonctionnement du PPP



Phase de Developpement du PPP– Identification des partenaires potentiels

9.4 Quelles sont les grandes étapes de l’identification des partenaires potentiels ?

1. Analyse des parties prenantes

L’analyse des parties prenantes comprend plusieurs étapes :

  • A. élaborer un « tableau des parties prenantes » ;
  • B. évaluer dans quelle mesure chaque partie prenante contribue à la réussite du projet, et déterminer son pouvoir relatif / son influence relative ; et
  • C. identifier les risques et les scénarios éventuels susceptibles d’affecter la conception et la réussite du projet.

A. Élaboration du tableau des parties prenantes

La réalisation de ce tableau peut se faire en quatre étapes :

  • a) identifier et établir la liste de toutes les parties prenantes potentielles ;
  • b) déterminer quels sont leurs intérêts (officiels et officieux) vis-à-vis des problèmes que le projet vise à résoudre (remarque : chacune des parties prenantes peut avoir plusieurs motivations à participer) ;
  • c) évaluer rapidement l’impact éventuel du projet sur chacun des intérêts identifiés (distinguer effets positifs, négatifs et effets encore indéterminés) ;
  • d) indiquer la priorité relative que le projet doit accorder aux intérêts de chacune des parties prenantes.
a) Identification des parties prenantes – élaboration d’une liste

Les parties prenantes appartiennent à l’une des trois catégories suivantes : parties prenantes principales, secondaires et extérieures.

Les parties prenantes principales…

…sont affectées directement par le projet, de manière positive ou négative. Dans la plupart des cas, une analyse sociologique permet de classer ces parties prenantes principales : la distinction se fait en fonction de leur sexe, de leur classe sociale, de leur niveau de revenu ou encore en fonction de leur profession ou du groupe d’usagers auquel elles appartiennent. Il arrive souvent que ces catégories coïncident (population féminine et à faibles revenus, par exemple).

Les parties prenantes secondaires …

…jouent un rôle intermédiaire et peuvent avoir une influence considérable sur la réussite du projet. On distingue les organisations responsables du financement de celles chargées de la mise en œuvre, du suivi ou de la représentation juridique mais aussi, plus simplement, les établissements publics des ONG et des entreprises du secteur privé. Bien souvent, il faudra également considérer certains individus-clés comme parties prenantes à part entière (c’est le cas de responsables de ministères ou d’autres agences gouvernementales, dont les intérêts personnels côtoient les objectifs formels relatifs à leur fonction). Il convient également de noter que certains groupes informels peuvent jouer un rôle intermédiaire dans le cadre du projet. C’est le cas notamment des hommes politiques, des dirigeants locaux ou des personnalités influentes sur le plan social ou religieux.

Les parties prenantes extérieures…

…ne sont pas directement impliquées, mais peuvent néanmoins être affectées par tel ou tel projet.

Pour s’assurer qu’ils prennent en compte toutes les parties prenantes, les responsables du projet peuvent répondre aux questions suivantes :

  • Toutes les parties prenantes principales et secondaires ont-elles été reprises dans la liste ?
  • Les partisans du projet et ses opposants ont-ils tous été identifiés ?
  • Les parties prenantes principales ont-elles été classées par catégories d’usagers / catégories professionnelles ou par catégories de revenus ?
  • Les intérêts des groupes les plus vulnérables (notamment des personnes démunies) ont-ils été identifiés ?
  • Le projet est-il susceptible de donner lieu à l’émergence de nouvelles parties prenantes, principales ou secondaires ?
b) Identification des intérêts des parties prenantes

Les intérêts de chaque type de partie prenante peuvent être difficiles à définir, notamment s’ils sont officieux ou en contradiction avec les objectifs que poursuivent officiellement les organisations ou les groupes concerné(e)s. Il existe une méthode empirique permettant de surmonter cette difficulté : il faut faire correspondre à chaque partie prenante soit les problèmes que le projet vise à résoudre (au stade précoce du projet) ou aux objectifs assignés au projet (à un stade avancé du projet). Les questions suivantes permettent de mettre en évidence les intérêts de chacun :

  • Quelles sont les attentes de telle ou telle partie prenante vis-à-vis du projet ?
  • Quels avantages pourrait-t-elle en retirer ?
  • Dans quelle mesure participera-t-elle financièrement au projet ?
  • Parmi les intérêts de la partie prenante, lesquels risquent d’entrer en conflit avec le projet ?
  • Quelle est la position de la partie prenante vis-à-vis des autres entités figurant sur la liste ?
c) Évaluation des effets potentiels du projet…

…Il s’agit là d’une analyse qualitative qui permettra de déterminer l’impact potentiel du projet sur les intérêts de la partie prenante (répercussions positives, négatives ou encore indéterminées).

d) Définition des priorités

Il faut indiquer la priorité relative que le projet doit accorder aux intérêts de chaque partie prenante.
Les résultats de ces quatre étapes seront présentés sous forme de tableau [Outil 9-2].


B. Évaluation de l’impact potentiel du projet

Les effets du projet sur les parties prenantes dépendent de l’influence et de l’importance de chacune d’entre elles.

L’influence…

…est le pouvoir qu’exercent les parties prenantes sur un projet – pouvoir de peser sur le processus décisionnel, de faciliter la mise en œuvre des décisions prises ou d’exercer une influence ayant des retombées négatives sur le projet. Le pouvoir d’une partie prenante peut se fonder sur la nature de son organisation ou sur la place qu’elle occupe par rapport aux autres parties.

L’importance…

…de certaines parties prenantes pour la réussite du projet peut être déterminée à l’aide des questions suivantes :

  • – Quels problèmes le projet vise-t-il à résoudre ou à atténuer ? Quelles sont les parties prenantes concernées par ces problèmes ?
  • – Quelles sont les parties prenantes dont les besoins, les intérêts et les attentes constituent une priorité dans le cadre du projet ?
  • – Parmi l’ensemble des intérêts identifiés, lesquels sont les plus en adéquation avec la stratégie adoptée et les objectifs du projet ?

En combinant les critères d’influence et d’importance à l’aide d’une matrice [Outil 9-3], il est possible de classer les parties prenantes en différentes catégories. Cela permet d’identifier les scénarios envisageables et les risques dont il faudra tenir compte lors de la conception du projet.

Marche à suivre
A. Consulter les parties prenantes et organiser un forum de discussion
B. Définir un ensemble d’objectifs
C. Établir un ordre de priorité

 

C. Identification des risques et des hypothèses associés aux parties prenantes

La réussite d’un projet dépend en partie de la validité des hypothèses élaborées concernant les différentes parties prenantes et des risques associés au projet, dont certains résultent de conflits d’intérêts.
Pour assurer la réussite du projet, les concepteurs doivent identifier les hypothèses les plus plausibles concernant chacune des parties prenantes principales, et déterminer l’importance de ces hypothèses. L’évaluation de l’influence et de l’importance des parties prenantes principales fait apparaître certains risques dans la matrice [Outil 9-3].
Les questions suivantes aident à examiner de manière systématique les hypothèses et les risques à attribuer à chaque partie prenante :

  • Quels seront le rôle et la réaction probables de chacune des parties prenantes principales en cas de réussite du projet ?
  • Ces rôles sont-ils plausibles et réalistes ?
  • Faut-il s’attendre à des réactions négatives dues aux intérêts de la partie prenante concernée ?
  • Si c’est le cas, quelles seront les répercussions sur le projet ?
  • Quel est le degré de probabilité de ces réactions négatives ? Représentent-elles un risque majeur ?
  • En bref, parmi les hypothèses plausibles concernant les parties prenantes, lesquelles sont favorables / défavorables au projet ?

2. Identification des rôles respectifs des partenaires

Chaque partenaire peut jouer différents rôles dans le cadre du partenariat. Voici les fonctions les plus courantes :

Facilitateur :
il met en place le cadre de la fourniture de services ;

Prestataire :
il assure la fourniture des services ;

Usager :
il paie une redevance en contrepartie de l’utilisation des services ;

Superviseur :
il contrôle la qualité des services et le niveau des tarifs.

L’ [Outil 9-4] offre un aperçu global des rôles que différents partenaires peuvent jouer dans le cadre de la fourniture de services d’infrastructures.

3. Définition des relations et des différends entre les partenaires

L’analyse des parties prenantes fait apparaître les relations existantes ou potentielles entre les partenaires ; elle permettra de déterminer dans quelle mesure la collaboration de différentes parties prenantes dans le cadre d’une stratégie municipale de fourniture de services peut poser problème. D’où la nécessité de recourir à des organisations et à des dirigeants susceptibles de servir de « médiateurs » dans le but d’établir des relations entre les parties prenantes, par-delà les différends traditionnels de nature sectorielle, politique, sociale ou économique.

 

 


 
     
  INTRODUCTION  
  Module 1 - Avant les PPP  
  01-Premiers pas vers un PPP  
  02- Planification stratégique  
  Module 2 - Phase Preparatoire  
  03- Planification et organisation  
  04- Collecte de l’information  
  Module 3 - Phase de Developpement
du PPP PPP
 
  05- Identification des contraintes  
  06- Définition des objectifs du PPP  
  07- Définition des paramètres (portée)  
  08- Définition des principes du partenariat  
  09- Identification des partenaires potentiels  
  10- Définition du mode de fonctionnement du PPP  
  11- Choix entre différentes options  
  12- Financement (Investissement)  
  13- Financement (Recouvrement des coûts)  
  14- Préparation des plans de développement  
  15- Régulation du PPP  
  Module 4 - Mise en Oeuvre  
  16- Appels d’offres et approvisionnement  
  17- Négociation et signature des contrats  
  18- Gestion des PPP  
  19- Contrôle et évaluation  
  20- Gestion des conflits  
  21- Développement des capacités  
  Contact